Les Palétuviers

 

Entre Rio Dulce et Livingston, il est possible d’appercevoir de drôles d’arbres le long de la rive. Ces arbres qu’on retrouve sur des littoraux où s’accumulent des dépots vaseux se nomment palétuviers ou manglar en espagnol. Ils appartienent à la famille des Rhizophoracées qui vient du mot grèc « Rhiza » racine, et « Pherien » porter. Les Palétuviers vivent dans la zone découverte à marée basse et recouverte a marée haute (zone intertidale). Ils s’adaptent très bien aux eaux de forte salinité (égale, voire supérieur a celle de la mer). Ces végétaux peuvent atteindre jusqu’a 40 mètres de haut.

Leurs puissantes racines leurs permettent de s’ancrer dans la vase meuble et de résister aux mouvements des vagues. Certains Palétuviers pallient au manque d’oxygene en développant des racines qui vont « respirer » hors de l’eau. Ces arbres se reproduisent de deux façons, soit en produisant une graine de la taille noix ou encore en produisant un germe (comme une patate) qui en tombant de l’arbre prendra racine dans la vase. Pour grandir, ce véritable filtreur vivant se nourrit de sel et de mineraux contenus dans l’eau. De plus, ils jouent un rôle important dans son écosystème, car il procure nourriture et logis à plusieurs sortent de poissons.


Pendant longtemps les Paletuviers sont restés sous-exploités, car ils étaient envahis par les moustiques et les crocodiles. Aujourd’hui, le prélèvement de leur bois, l’aménagements des littoraux et la pollution sont les causes principales de leur disparition. Leur bois est très utilisé pour faire des quais et leur écorce pour faire de produits de teinture.

 

Retour à l'index des Comités Local (français).

 

Copyright © 2003-2004 DEVELOPPEMENT CADI INTERNATIONAL. Tous Droits Réservés.